Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Collections > Documents > Cachets > Cachet provenant de la famille Colonna Walewski
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Précédent Retour Suivant 
Cachet provenant de la famille Colonna Walewski

 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.
 

Matériau : ivoirine, bronze doré, pierre verte
Lieu : Paris
Époque : début XIXe

Gravée dans le style de l'Europe centrale, voire de la mode polonaise, cette intaille porte un écu d'azur à la colonne d'argent à la couronne de comte, un chevalier tenant à dextre et un lion à la tête contournée soutenant à senestre, avec un phylactère à devise. Le graveur Agry possède les cires d'origine : depuis le début du XIXe siècle et encore de nos jours, il est d'usage que l'artisan remette à son client avec le sceau ou l'anneau sigillaire une empreinte de cire. Celle-ci, d'une remarquable qualité, ne peut-être coulée que par l'atelier et non par l'usager qui ne possède que des bâtons, dits actuellement "cire de banque", dont la définition est moins fine que le cachet d'origine, et dont l'artisan conserve un double en archive.

Manche d'une silhouette très sobre en ivoirine brunie au thé, la table sigillaire en pierre verte est sertie dans un chaton de bronze doré présentant une légère usure qui confirme son emploi fréquent sur le courrier.

Philippe Lamarque,
docteur en théologie, docteur en droit, docteur ès lettres

Précédent Retour Suivant 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie