Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Personnalités > Marie Walewska > Lettre de Napoléon à Marie Walewska
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Précédent Retour Suivant 
Lettre de Napoléon à Marie Walewska

 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.
 
 
 

De : Napoléon Ier
À : Marie Walewska
Format : 1 page 1/4, in-8°

Lettre de Napoléon à Marie Walewska, avec enveloppe cachetée. "6 heures" est écrit de la main de Napoléon :

"Madame, votre lettre est comme vous, parfaite. Elle m'a fait du bonheur... J'aurais bien voulu vous parler hier. Je sentais qu'un mouvement involontaire me conduisait toujours où vous étiez. Souvent il fallait s'arrêter en chemin... J'ai, je ne sais pourquoi, trouvé votre ruban charmant. Peut-être vous doutez-vous de la cause ? Mais vos pendants d'oreille, trois mots seulement, méchante, ai-je fait de même ? Méchante, non, non, bonne, belle et toute parfaite Marie... Vous dormez actuellement bien tranquillement... Je désire bien vous voir ce soir, ne serait-ce qu'un moment pour vous entendre me dire ce que vous m'avez écrit et ce qu'il me fait tant de bien d'entendre... Mon amie, ce coeur est-il un peu agité du mal que vous faites ! Je ne sais, il me paraissait hier voir un peu de douce mélancolie dans vos yeux ! Je les couvre de baisers pour l'augmenter encore, et je me mets à vos pieds.

6 heures".

Précédent Retour Suivant 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie