Blason Colonna Walewski Vous êtes ici : Accueil > Collections > Art > Tableaux > Portrait de l’Empereur Napoléon III
En ligne directe de Napoléon
Recherche
Patrimoine Charles-André Colonna Walewski
Personnalités
Généalogie
Arbre généalogique
Armorial
Chapelles de famille
Napoléon Ier
Portraits et statues
Lettres de Napoléon à Marie
Autres lettres de Napoléon
Objets lui ayant appartenu
Masques mortuaires
Marie Walewska
Souvenirs et portraits
Autographes de Marie
La maison Walewska
Dotation de Naples
Alexandre Walewski I
Portraits
Le Congrès de Paris, 1856
Décorations
Correspondance
Rachel
Rachel et la Comédie
Portraits
Admirateurs
Documents de famille
Lettres de Rachel
Objets lui ayant appartenu
Alexandre Walewski II
 

Collections
Documents
Lettres patentes
Lettres
Cachets
Livres
Art
Tableaux
Dessins et lithographies
Miniatures et médaillons
Sculptures
Meubles et objets
Tables, chaises et fauteuils
Arts de la table
Pendules et chandeliers
Exotisme
Matériaux
Bronze
Porcelaine
Mobilier et objets en métal
 
Précédent Retour Suivant 
Portrait de l’Empereur Napoléon III

 
Collection comte Charles-André Colonna Walewski ; droits réservés.
Auteur : WINTERHALTER Franz Xaver (20 avril 1805 – 8 juillet 1873) et son atelier, École Française de la seconde moitié du XIXe siècle.
Matériau : Huile sur toile
Dimensions : 160,0 x 140,0 cm

Beau cadre en bois doré d’époque 2nd empire, portant un cartouche dans la partie inférieure avec la mention :

« Donnée par l’Empereur au Comte Alexandre Walewski 1861 ».
Provenance :

Ancienne collection du comte Alexandre Walewski.

Hôtel des ventes Drouot, 1954.

Collection particulière


Biographies:

Franz Xaver WINTERHALTER est un peintre académique et lithographe allemand. Il fut le portraitiste attitré du gotha européen de son époque. Après avoir étudié la gravure chez son oncle à Fribourg-en-Brisgau, il part en 1823 travailler à l’institut lithographique de Piloty de Munich, capitale du Royaume de Bavière. Il reçoit à cette époque les conseils du portraitiste Joseph Karl Stieler. De retour dans le pays de Bade, établi à Karlsruhe, il réalise avec succès un portrait du grand-duc Léopold Ier puis est nommé peintre de la cour. En 1834, il va à Paris où il bénéficie de la protection de la reine Marie-Amélie, dont il réalise le portrait. Il devient un peintre recherché, non seulement en France mais à travers toute l’Europe. Ses admirateurs voient en lui le successeur de sir Thomas Lawrence, mort quelques années plus tôt. Winterhalter, grâce à son talent mais aussi à sa « diplomatie », est le peintre attitré de nombre du Gotha. Il prend part à diverses expositions : au salon de Paris de 1835 à 1838, obtenant une médaille de deuxième classe en 1837, une de première classe à l’Exposition universelle de 1855, au salon de la Royal Academy de Londres, de 1852 à 1867. Il est promu chevalier de la légion d’honneur en 1839, officier en 1857.



Une exposition majeure de ses tableaux à la National Portrait Gallery de Londres et au Petit Palais à Paris en 1987 le remit plus récemment sur le devant de la scène.



Alexandre Florian Joseph COLONA WALEWSKI, comte, est un homme politique polonais et français, né au château de Walewice (en Pologne) le 4 mai 1810 et mort à Strasbourg le 27 septembre 1868.

Fils naturel de Napoléon Ier et de Marie Walewska, il est néanmoins reconnu par Athanase, comte Walewski. En janvier 1814, il accompagne sa mère à l’Île d’Elbe visiter son père biologique qui l’avait fait comte Walewski et de l’Empire par décret du 5 mai 1812 et lettres patentes du 15 juin suivant. Après son élection à la présidence de la République, le prince Louis-Napoléon Bonaparte le nomma (1849) ministre plénipotentiaire à Florence, ambassadeur à Naples (1850), à Madrid(1851) et à Londres (1851), où il négocia habilement la reconnaissance du Second Empire par le cabinet britannique.

Élevé à la dignité de sénateur le 26 avril 1855, il succéda, le 7 mai suivant à Édouard Drouyn de Lhuys, comme Ministre français des affaires étrangères, et, en cette qualité, présida la conférence de Paris (1856) après la guerre de Crimée et signa le traité le 30 mars 1856. Opposé à Napoléon III sur la question italienne, il démissionna, remplacé par Pierre Jules Baroche le 4 janvier 1860, et fut nommé membre du conseil privé, puis le 29 novembre suivant, ministre d’État avec la direction des Beaux-Arts. Le 21 juillet 1862 il posa la première pierre de l’Opéra Garnier. Plus tard, il présenta un projet de loi sur la propriété artistique et littéraire, donna sa démission de ministre le 22 juin 1863, et sa démission de sénateur en 1865, pour se faire élire député au Corps législatif, le 29 août 1865, dans la 2e circonscription des Landes, en remplacement de M. Corta, démissionnaire en sa faveur. L’empereur le destinait à remplacer à la présidence de la Chambre, le Duc de Morny décédé, et il le nomma même à ces hautes fonctions avant que son élection eût été validée. L’opposition dira alors : « Chassez le naturel, il revient au galop ! ». Le nouveau président parut incliner vers le régime parlementaire, et montra vis à vis de l’opposition une impartialité qui déplut à Rouher. Sur son refus de rappeler à l’ordre Adolphe Thiers, la majorité souleva un tumulte et Walewski donna sa démission de son mandat de député (avril 1867). Il mourut le 27 septembre 1868 d’une apoplexie à Strasbourg, en revenant en France. Il repose dans la 66e division du cimetière du Père-Lachaise



Œuvre en rapport :

Musée national du château de Versailles, L’Empereur Napoléon III donné à Winterhalter , 1855.

Musée du Louvre (rentré en 1994), L’Empereur Napoléon III d’après Franz-Xaver Winterhalter, vers 1855.

Musée du château de Compiègne, L’Empereur Napoléon III par Franz-Xaver Winterhalter, vers 1855.

Musée Napoléon de la Pommerie à Cendrieux (24), un portrait de Napoléon III et un autre de l’Impératrice Eugènie par Franz-Xaver Winterhalter, 1864. Classés Monuments historiques en 2002. Réf. PM24000513.

Museo Napoleonico, Rome, Italy, L’Empereur Napoléon III par Franz-Xaver Winterhalter, circa 1852.



Bibliographie :

Richard ORMOND et Carol BLACKETT-ORD, Franz Xaver Winterhalter et les cours d’Europe de 1830 à 1870

Catalogue d’une exposition organisée à la National portait Gallery de Londres, 30 octobre 1987 - 10 janvier 1988.

Musée du Petit Palais, Paris, 12 février - 7 mai 1988, ISBN 2-905028-20-3.

Claire CONSTANS, Les Peintures. Musée national du Château de Versailles, Paris, RMN, 1995.

Muriel VIGIE, Le Portrait officiel en France du Ve au XXe siècle, Paris, FWW, 2000.

Delphine DUBOIS, Portraits officiels : Louis-Philippe et Napoléon III.

F. de BERNADY, WALEWSKI. Alexandre Florian Joseph Colonna Walewski , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889.

Précédent Retour Suivant 
 
© 2017 Comte Charles-André Colonna Walewski Droits de reproduction et Contact ¦ Liens et Remerciements ¦ Bibliographie